Grande Muraille de Chine

Quel est le meilleur temps pour visiter la Grande Muraille de Chine ?

La Grande Muraille de Chine offre des vues spectaculaires à tout moment de l’année, mais la météo et les niveaux de fréquentation affecteront votre expérience. Comme la plupart des gens visitent les sections de la Grande Muraille près de Pékin, le meilleur moment pour les visiter est l’automne (septembre-novembre), avec moins de pluie, des températures confortables et des journées plus claires pour vous permettre d’apprécier la randonnée et la photographie.

Printemps (mars-mai) – frais et frais

Météo : Le temps au printemps à Pékin est magnifique. Mars est encore assez froid pour marcher sur la Grande Muraille. Avril et mai sont les mois recommandés pour visiter la Grande Muraille près de Pékin au printemps, quand la température diurne est en moyenne de 11°C-24°C. Cependant, il peut y avoir du vent et il y a parfois des tempêtes de poussière dans la ville.

Le paysage : Les plantes des montagnes deviennent vertes, et les fleurs qui fleurissent rendent encore plus belles les vues fraîches du printemps sur la Grande Muraille.

Emportez une veste chaude car les montagnes sont plus fraîches qu’en ville, surtout le matin et le soir.

Évitez la première semaine de mai (surtout du 1er au 3 mai, jour férié de la fête du Travail), l’une des semaines de voyage “dorées” de la Chine.

Été (juin-août) – Chaud et bondé

Météo : L’été à Pékin est généralement chaud avec des températures étouffantes à midi dans la ville. Cependant, la Grande Muraille est plus fraîche car elle est plus haute, loin de tout le béton, et reçoit plus de pluie. La température moyenne élevée est de 30°C. Juillet et août sont les mois où la plupart des pluies de l’année tombent, alors attendez-vous à quelques averses. Méfiez-vous des orages.

Le paysage : Des fleurs fleuries parsèment les montagnes et les feuilles deviennent vert foncé. La Grande Muraille serpente comme un collier d’argent, se détachant clairement sous le fort ensoleillement de la montagne. Tout semble mieux sous un soleil radieux, mais il se peut que ce soit trop lumineux/brillant pour la meilleure photographie.

Préparez vos lunettes de soleil et de pluie : apportez des lunettes de soleil, de la crème solaire et un chapeau pour vous protéger de la forte lumière du soleil. Apportez des imperméables en cas de pluie. Les parapluies peuvent être disgracieux sur les sections escarpées, sauvages, de la Grande Muraille, sinon ils sont idéaux.

L’été est la saison touristique de pointe, lorsque les hôtels augmentent leurs tarifs et la Grande Muraille (à Badaling) s’effondre presque sous le poids des touristes en marche. Nous vous suggérons de réserver des visites et des hôtels à l’avance, ou de visiter des sections moins fréquentées : Jiankou, Simatai, Jinshanling, etc.

Automne (septembre-novembre) – Frais et clair

Météo : L’automne est souvent recommandé comme la meilleure saison pour visiter la Grande Muraille. Le temps est généralement confortable, bien que changeant. Le ciel est souvent d’un bleu profond et clair, offrant la meilleure chance de voir la Grande Muraille se détacher au loin. La plage de température moyenne est de 8°C à 18°C.

Le paysage : Quand l’automne arrive, les montagnes sont recouvertes de couleurs rouges, dorées, jaunes et brunes, créant une vue étonnante, qui complète bien les gris et les couleurs plus pâles de la Grande Muraille.

Emportez une veste chaude, car il peut faire assez frais en montagne, surtout le matin et le soir.

Évitez la première semaine d’octobre, jour férié de la fête nationale, lorsque les embouteillages, la surpopulation, le stress du transport et les prix élevés affecteront votre expérience.

meilleur moment pour visiter la muraille de chine

Hiver (décembre-février) – Froid et vent

Météo : Pékin est froide et sèche avec parfois de la neige en hiver. La température est généralement bien en dessous de zéro.

Le paysage : Les montagnes et le mur lui-même sont souvent recouverts de neige en hiver, offrant des scènes enneigées impressionnantes.

Pack pour la randonnée hivernale en montagne : Préparez des vestes en duvet, des pantalons coupe-vent épais et des pantalons longs, des chandails, des chapeaux et des gants. Vous pourriez aussi avoir besoin d’un masque ou d’un foulard pour protéger votre nez par temps venteux, de lunettes de neige pour protéger vos yeux, de bottes de neige ou de crampons.

Évitez la période du Nouvel An chinois (environ une semaine à la fin de janvier ou en février) si vous allez à la section Badaling, car elle est généralement bondée de touristes chinois.

Quelques conseils pour une visite de la Grande Muraille de Chine réussie

Aujourd’hui encore, la Muraille de Chine représente un symbole fort dans la culture du pays. Depuis toujours, cet édifice fait partie de la mythologie chinoise. D’ailleurs, la légende la plus connue est celle de Meng Jiangnu, qui a réussi à faire écrouler une partie du mur tant ses larmes de chagrin suite à la perte de son mari ont été puissantes.

Pour visiter ce patrimoine culturel chinois, il est recommandé de passer par Pékin. De cette ville, trois sites se démarquent dont Badaling, Simatai et Mutianyu. Ces sites sont d’ailleurs les plus fréquentés et également les plus accessibles.

Badaling est la partie la mieux préservée de l’édifice. Situé à 70 kilomètres de Pékin, il propose un chemin tortueux dans les montagnes, jusqu’à s’élever à 1000 mètres d’altitude. De là-haut, l’on ne peut qu’admirer une vue panoramique inouïe.

Quant à Mutianyu, il contient 22 miradors, qui sont des tours de garde. Cette partie est construite en granit, pour mesurer 7 mètres de haut. Sur le site, on peut se laisser émerveiller par le cadre naturel et luxuriant proposé, avec de nombreux ruisseaux et forêts aux alentours.

Simatai est, inversement aux deux premiers sites, difficile d’accès. Par ailleurs, il est moins envahi par les touristes et conserve ainsi toute son authenticité. Malgré une réouverture en janvier 2014 suite à des travaux de rénovation, ce site a su garder son apparence originale de la dynastie Ming.

Visa pour la Chine, les démarches à suivre

Ce qu’il faut savoir

Obtenir un visa pour partir en chine est précédé par une demande officielle, auprès d’un organisme spécialisé ou en passant par l’un des centres de visas Chine.

Depuis la pandémie, la délivrance de visa touristique est suspendue. Seuls les visas autorisés sont ceux pour les personnes travaillant sur place, pour les regroupements familiaux, pour les affaires impératives et d’autres cas spéciaux qui sont encore à étudier.

L’e-Visa Chine est également suspendu durant la crise épidémique liée au Covid-19.

Pour se rendre au Tibet, il est impératif de passer par un circuit organisé. En effet, les visas Tibet n’existent pas. Par contre, la Chine octroie des autorisations sur place, une fois le visa Chine délivré.

Comment obtenir un visa pour la Chine ?

Une étape de pré-contrôle est nécessaire ainsi que de remplissage du formulaire de demande sur le site des ministères. Cette action préalable permet à l’intéressé de se rendre seul auprès de l’un des centres de visas en France, assuré que son dossier ne fera pas l’objet d’un refus.

A défaut, l’intéressé pourra opter pour une autre alternative plus simple : celle de se faire accompagner par un organisme privé. Ces entités s’occupent en effet de toutes les démarches, ce qui est un gain de temps non négligeable pour l’individu.

Enfin, une autre solution est l’e-Visa Chine Affaire ou Tourisme. Il permet de partir en Chine, sans passer par l’étape du dépôt d’empreintes au Centre de Visa. Notons toutefois que cet e-Visa n’est accordé que sous certaines conditions.

Bon à savoir : les centres de visa Chine de France se trouvent à Lyon, Paris, Marseille et Strasbourg.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.